fbpx

Étiquette : constitution

 

MAURICIENNES et MAURICIENS,

 

Vous avez sous les yeux le premier journal numérique publié à l’étranger s’adressant aux lecteurs de Maurice.

Cette initiative est guidée par les considérations suivantes. Vous vivez à Maurice en permanence, et vous avez une intime connaissance du terrain et du cadre de vie du pays. Les gens et les faits vous sont tout à fait familiers.

Mais cette constante immersion a ses limites : l’île est en quelque sorte un grand village, dépourvu d’anonymité, ce qui ne vous donne pas fréquemment le recul suffisant pour porter une appréciation et un jugement incisifs et objectifs sur les événements et les faits quotidiens et les situer dans un cadre global. Ou alors, vous formez tout simplement partie de ces nombreux Mauriciens dont l’attitude envers la vie dans l’île se résume à « Pas kass latet, do ! »

De notre côté, notre fidélité envers le pays natal est toujours vive, l’intérêt que nous y portons est indéfectible, et nous nous tenons donc informés en permanence de ce qui s’y passe.

Et si notre perception de la vie sur l’île est forcément limitée par la distance qui nous en sépare, celle-ci nous fait bénéficier de ce recul indispensable qui nous permet – plus que vous-mêmes – de relever les effets et les conséquences, bien réels ou possibles, de faits et de comportements dont l’importance semble souvent vous échapper.

Nous vous proposons donc de vous apporter, régulièrement, des articles qui vous donneront des points de vue et qui formuleront des propositions susceptibles, nous l’espérons vivement, de vous faire prendre conscience des opportunités, tant en termes de comportement que d’initiatives, capables de stimuler valablement votre contribution à l’évolution de Maurice.

Soyez prévenus : pour faire passer nos messages, nous serons directs et percutants, et le langage que nous utiliserons sera différent de celui, (beaucoup trop) politiquement et socialement correct, qui neutralise sensiblement dans l’île le discours de nombreux Mauriciens et la dynamisation des efforts en faveur du bien commun !

 

Bonne lecture, et merci d’avance pour vos éventuels commentaires et contributions !

 

A. Jean-Claude Montocchio

 

AU DOCTEUR GUJADHUR, POUR L’AIDE AUX COCOVID…

Lettre ouverte au Docteur Vasantrao Gujadhur. Bonjour cher Docteur, ainsi donc, lors d’une déclaration récente, vous avez déploré le comportement des Mauriciens dans la situation difficile actuelle, un comportement qui selon vous est « inexplicable ». Inexplicable, dites-vous ? Allons, Docteur ! L’explication est simple, en fait : après plus d’un demi-siècle de laisser-aller, de démissions morales, de collusions, de renoncements et de lâcheté de la part de nos Premiers ministres successifs et de nos autres grands politiciens, à quoi peut-on s’attendre d’autre ? Que les Mauriciens, dans leur vaste majorité, sortent de leur incivisme, de leur indiscipline, de leur “foupamalisme’, de leurs égocentrismes et de leur débilité de longue date pour devenir du jour au lendemain des gens responsables, disciplinés et solidaires ?

Lire la suite

MAURICE 2020 : NOTRE DÉCADENCE S’ACCÉLÈRE…

Beaucoup d’entre nous pressentions l’année dernière que la situation à Maurice continuerait à se dégrader si jamais Pravind Jugnauth revenait au pouvoir, à l’issue des élections de novembre dernier. Avant la tenue du scrutin, l’éventualité d’un tel retour de cet individu très moyen à la tête du pays était difficilement envisageable, comme vous vous en souviendrez. Toutefois, apparemment – et seulement apparemment – le MSM et ses alliés ont remporté ledit scrutin. Attendons voir ! Mais, ce que nous craignions avant les élections si jamais Pravind Jugnauth revenait au pouvoir, soit la dégradation plus avant de la situation dans le pays, tant à travers son autoritarisme, ses erreurs et ses omissions répétées que les tractations de certains de ceux qui gravitent autour de lui et l’influencent, les titularisations d’« intellectuels raffinés » dont il a directement ou indirectement la charge, sa démission – le mot n’est pas trop fort – en face de certains graves problèmes que le pays doit affronter, sans la moindre tentative de les combattre, tout cela est en train de se produire à une cadence soutenue, et notre avenir s’assombrit de plus en plus.

Lire la suite

CHAMBRE DE COMMERCE DE MAURICE : LA DÉLIQUESCENCE S’INVITE

Après une assez longue absence, nous reprenons nos chroniques habituelles à votre adresse, que nous continuerons à vous présenter au rythme d’une ou deux par mois. Comme nous le faisons maintenant depuis février 2019 – déjà une année – nous axerons nos propos sur l’évolution de la situation à Maurice, en tentant d’analyser d’un angle différent et de loin certains aspects de la vie du pays susceptibles de vous intéresser. Comme thème d’analyse, nous allons aborder cette fois-ci le sort réservé à une institution que nous avons eu le privilège de gérer et d’accompagner dans son expansion pendant près de trois décennies, à savoir la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice (CCIM).

Lire la suite

SOCIÉTÉ CIVILE DE MAURICE, RÉVEILLE-TOI !

Comme nous savons, toute société supposément libre repose sur trois piliers : ses acteurs du monde politique, ceux du monde des affaires et les différentes composantes de la société civile. Et ce sont les capacités respectives et le dynamisme de chacun de ces trois piliers, ainsi que l’interaction et le bon équilibre entre eux qui déterminent la faculté de l’ensemble de la société de progresser harmonieusement et d’œuvrer vers un véritable bien commun. L’île Maurice est encore assez mal lotie à cet égard. Située au milieu de l’océan, densément peuplée de communautés de cultures différentes et assez frappante par le conservatisme de leurs membres, le manque de rigueur et d’allant d’une majorité d’entre eux et une morale sociale toujours défaillante, elle tente d’affronter ses difficultés avec un manque de conscience fréquent des impératifs qu’impose son cheminement vers le meilleur. Vu de loin, le pays n’offre pas un panorama très réjouissant.

Lire la suite

LES GRANDES LEÇONS DES DERNIÈRES ÉLECTIONS

Avec nos plages et nos cadres magnifiques, nous sommes un paradis ! Avec nos aménagements urbains sauvages, nous sommes un purgatoire, au mieux ! Tant pis pour les touristes qui constatent, arrivés sur place, que la pièce qu’on leur propose a deux faces, bien distinctes l’une de l’autre. Et il y a enfin, pour être complet, les comportements de cette partie assez importante de la communauté locale toujours ancrée dans sa naïveté, son laxisme, sa passivité et sa subjectivité. Les nerfs de ceux qui ont réussi à prendre conscience de toutes les failles et les entraves du système et à s’en extraire sont mis à rude épreuve – Facebook en porte témoignage tous les jours -, mais le choix est simple : s’adapter et subir, ou dégager.

Lire la suite

MAURICE, PARADIS DES MAL GRANDIS

Nous nous devons de l’avouer : le déroulement de la dernière campagne électorale, les élections et les résultats de celles-ci nous ont beaucoup choqué ! Peut-être est-ce dû au fait que, loin de notre île natale, nous n’avons pas pleinement évalué tout un ensemble de facteurs, ou alors nous comprenons et acceptons de moins en moins le comportement naïf et le pouvoir d’encaissement infini d’une partie significative de nos concitoyens… Quoi qu’il en soit, nous subissons aujourd’hui pleinement ce qu’il en coûte de placer trop d’espoir dans l’élémentaire capacité d’un grand nombre de Mauriciens à faire la distinction entre la moralité, l’immoralité et l’amoralité, entre l’amour-propre et l’indignité, entre la juste appréciation des choses et la crédulité, et entre la maturité et l’infantilisme.

Lire la suite

BÉRENGER, TENSION OU SENN KOU LA…

« HONORABLE » BÉRENGER, nous vous adressons quelques mots avant votre consécration, selon vos propres pronostics, en tant que futur Premier ministre de l’Ile Maurice. Commençons avec votre personne, si vous voulez bien, présentée durant cette campagne électorale comme celle de grand leader d’un parti – le MMM – propre ! Nous devons avouer qu’un MMM propre, nous ne savons pas ce que ça signifie et ce que ça indique exactement. En tant que politicien, vous aurez certainement une réponse, et elle sera forcément vraie. Par contre, ce dont nous ne sommes pas convaincus, c’est que vous soyez vous-même un politicien propre, d’un point de vue strictement moral.

Lire la suite

PONTES, LE MOMENT EST VENU DE PONDRE : PONDEZ !!

Notre chronique de cette semaine, qui paraît ci-dessous, est adressée à un groupe de patriotes dont on n’a pas encore entendu parler jusqu’ici au cours de cette campagne électorale. Ces oubliés, qu’on n’a aucune raison de laisser dans l’ombre avant le 7 novembre, ce sont ces grands Mauriciens qui assurent, depuis maintenant très longtemps, le financement des partis politiques, et qui sont particulièrement actifs dans les semaines précédant les élections générales. C’est deviner qu’à quelques rares exceptions, ils sont très occupés actuellement.

Lire la suite

CITOYENS MORISS, ANOU FORCE POLITICIENS PRAN LANGAZMAN AR NOU…

Nos élections générales auront lieu dans trois semaines et, à l’exception d’un ou deux petits partis politiques, aucun n’a présenté de propositions de gouvernement concrètes concernant notre prochaine législature. Jusqu’à présent, les meetings politiques ont été passés à écouter les politiciens se détruire les uns les autres, sans beaucoup de propositions concrètes en termes de programmes, de mesures réfléchies ou d’autres éléments capables de nous aider à nous faire une idée précise de leurs intentions en cas d’élection.

Lire la suite

QUEL VOTE LE 7 NOVEMBRE, POUR QUELLE ILE MAURICE ?

La législature se termine… La date des élections générales est maintenant fixée… La liste des candidats et les manifestes électoraux seront bientôt publiés… C’est la moment pour chaque citoyen/ne de prendre un peu de recul (ce qui n’a jamais été facile à Maurice) et de décider, selon sa circonscription, pour qui et pour quel parti il/elle veut accorder son vote. Nous vous invitons à vous livrer, avec nous, à un examen de la situation dans laquelle se trouve notre pays, et de tenter d’établir quel choix électoral sera le plus opportun pour nous-mêmes, pour notre pays et pour son avenir. Nous ne prendrons pas la liberté, pour ce faire, de vous conseiller pour quels candidats spécifiques voter, mais seulement de faire ressortir des questions qui pourront contribuer à vous faire choisir le plus judicieusement possible.

Lire la suite

PARTI TRAVAILLISTE : MILLE FOIS ARVIN BOOLELL !!!

Appel à Arvin Boolell – to ler finn arrivé ! Cher Arvin, J’espère que tu vas bien ! Long time no see… La situation dans laquelle se trouve notre pays sur le plan politique, social et moral me pousse à m’adresser à toi et te présenter ce message concernant notre avenir. J’ai adressé une lettre la semaine dernière sur ma page ‘Allo Maurice’ à ton leader – pour lui rappeler son passé et l’inviter à se retirer et te laisser prendre les rênes du Parti travailliste, avant que n’arrivent les prochaines élections. Il ne le fera évidemment pas, bien que son maintien sur la scène politique de Maurice fera sans aucun doute beaucoup de tort au parti, et qu’il pourrait même affecter négativement sa performance dans ces élections.

Lire la suite

NAVIN RAMGOOLAM, LER FINN ARRIVÉ POU OU LEV OU PAKÉ, OU ALLÉ

Monsieur l’ancien Premier ministre, une nuit cette semaine-ci, j’ai fait un mauvais rêve, un vrai cauchemar en fait. Je me voyais à Maurice un mois après des élections que votre parti avait remportées, avec vous-même comme nouveau Premier ministre, pour un quatrième mandat de cinq ans !!! Vous aviez beaucoup fait en quatre semaines à la tête du pays, comme après chacune de vos arrivées au pouvoir, avant que votre dilettantisme, votre pusillanimité et votre léthargie ne reprennent le dessus et que vous redeveniez ce que vous avez toujours été, soit un adepte de la continuité dans l’inaction, alors qu’il y a dans notre pays des montagnes de changements à apporter, du moins pour les courageux et les déterminés…

Lire la suite

ANEEROOD JUGNAUTH : UN HOMME DES CAVERNES ÉGARÉ DANS LE XXIe SIÈCLE

La situation politique et sociale qui prévaut à Maurice actuellement – que nous avons constatée de visu lors d’un séjour récent dans l’île – est vraiment préoccupante. Tous ceux qui sont munis d’une indépendance intellectuelle se rendent bien compte que Maurice se trouve aujourd’hui dans un état de délabrement moral, social, politique, sécuritaire et environnemental sans précédent. Plus que jamais, les comportements d’une partie non négligeable de la population traduisent un dérèglement des rares valeurs que nous avions péniblement conservées jusqu’à l’indépendance, ainsi qu’une léthargie, un laisser-aller et un égocentrisme qui signent la disparition de toute réelle volonté, au niveau national, de faire avancer le pays sur des bases saines favorisant le vrai respect de l’autre, l’initiative, la discipline, l’effort et le mérite.

Lire la suite

GIANDEV MOTEEA, DESTRUCTEUR DE LA PHILATÉLIE DE MAURICE

Nous reprenons nos chroniques après quelques semaines d’absence pour cause de vacances avec une chronique un peu particulière. Pour une fois, nous nous tournons vers un domaine spécialisé, celui de la philatélie de Maurice, pour vous exposer les problèmes majeurs que nous – c’est-à-dire tous les philatélistes collectionneurs de timbres et de papèterie postale de Maurice – rencontrons avec un sombre individu, directeur du Mauritius Post Ltd, Giandev Moteea de son nom, dont l’incompétence en matière de philatélie est prononcée, ce qui a eu pour résultat de mettre sur la touche un aspect majeur de notre patrimoine.

Lire la suite

MORISIENS, PA LESS BANN-LA DECIDE POU NOU !

Dans cette chronique, nous allons vous entretenir de la tentative de Pravind Jugnauth de nous imposer un système de financement des élections par les pontes du secteur privé et des contributeurs individuels. Notre système démocratique est en jeu… Au moment où nous rédigeons ces lignes, tout indique que cette initiative va aboutir à une double claque bien méritée, administrée par les représentants de l’opposition à l’Assemblée nationale, à l’égard du projet de loi concernant ce financement, que celui de la réforme électorale accompagne.

Lire la suite

FACEBOOK : ENN BENEDIKSION POU LIBERTÉ LAPAROL DAN MORIS

Il y a encore une quinzaine d’années, la diffusion libre et aisée de l’information par des individus ou des instances quelconques était quasiment impossible à Maurice. L’Internet et les communications par e-mail existaient déjà depuis 1993 dans le pays, mais les messages demandaient du matériel (au moins un PC) et ne pouvaient être adressés qu’à un nombre limité de personnes, d’un internaute à quelques autres. Pour diffuser des éléments d’information à un grand nombre de personnes par voie de presse ou d’imprimerie localement, il fallait s’adresser à au moins deux intermédiaires, qui avaient donc le contrôle total sur les contenus des textes à faire paraître. De plus, il fallait payer les frais de ces diffusions, qui n’étaient pas à la portée de tout le monde.

Lire la suite

COMMENT FAIRE LE PEUPLE DE MAURICE GAGNER EN MATURITÉ…

Dans le bilan comptable de cinquante années d’indépendance, il y a deux ou trois « postes » qui illustrent la défaite de la démocratie chez nous. L’une de nos grandes défaites est celle de la moralité personnelle et publique. La dégradation des faibles et peu nombreuses valeurs que nous entretenions avant l’indépendance a été constante depuis 1968, et nous sommes maintenant arrivés au stade où les politiciens en vue n’essayent même plus de cacher certaines de leurs actions, mesures et abus de pouvoir.

Lire la suite

MISSIÉ GUIBERT, MORIS ÈNE PÉI DÉZORD

Comme vous vous en souvenez peut-être, certains politiciens et économistes locaux nous ont régulièrement servi dans le passé leurs désirs, ambitions et formules pour émuler Singapour. Pour qui connaît cette île, l’exercice démontre de la candeur, de la naïveté et de l’ignorance. Singapour est, en effet, à des années-lumière au-devant de Maurice, et ce n’est ni demain, ni même dans très longtemps, que nous arriverons à sa cheville. Pourquoi cette différence ? À quoi tient-elle véritablement ? L’occasion nous est donnée de le faire après l’interview que M. François Guibert, le directeur général de notre Economic Development Board, a donnée à un magazine tout récemment. Nous avons donc choisi, pour nous situer par rapport à Singapour, d’écrire un courrier fictif à M. Guibert, qui connaît intimement cette île pour y avoir vécu, si nous comprenons bien ses antécédents. Le voici…

Lire la suite

DANS QUELQUES JOURS, PETIT PRA-PRA NOËL VA PASSER…

La présentation annuelle du budget est proche : comme vous savez, elle se fera dans une semaine, le 10 juin… C’est l’occasion pour nous de jeter un œil à un exercice qui, pour beaucoup de Mauriciens, se résumera à se mettre devant un poste de télévision et attendre la partie du discours du ministre des Finances qui comportera, possiblement, un allègement ou un cadeau fiscal quelconque pour eux. À l’intention de ceux qui n’ont pas été formés aux sciences économiques, nous disons qu’un budget est un volet de la politique économique d’un pays dont l’importance est très grande et dont les mesures peuvent donc être positives, simplement neutres, mais aussi négatives et pénalisantes, selon les situations et, surtout, selon les hommes qui la mènent.

Lire la suite

PEUPLE DE MAURICE, LE SOUVERAIN C’EST TOI, PAS LA COUR SUPRÊME…

Notre chronique de la semaine dernière nous ayant valu quelques critiques acerbes, nous pensons qu’il est utile que nous y revenions brièvement, avant de continuer à traiter la question déterminante pour notre avenir, en tant que société multiculturelle, de la déclaration ou non du groupe auquel on appartient lorsqu’on se porte candidat à une élection dans l’une des circonscriptions de Maurice. Depuis les quatre mois que nous animons cette chronique hebdomadaire, nous tentons d’analyser la situation sociopolitique de notre pays en mettant en avant les considérations fondamentales du vivre-ensemble. Ainsi, nous avons couvert, entre autres, les thèmes de la place de la femme dans notre vie politique, notre combat contre la corruption et le trafic d’influence, les attaques contre la démocratie et le traitement différencié qu’accordent les autorités aux communautés de l’île. Plus que tout, nous avons condamné le jeu infect auquel se livrent les têtes de partis depuis 50 ans : non-responsabilisation des Mauriciens « laissés pour compte intellectuellement », car pas favorable électoralement.

Lire la suite

RÉSISTER À REZISTANS EK ALTERNATIV – GROUPUSCULE DANGEREUX

WAZAAAAA ! Détendez-vous, nous sommes dans ce pays où il fait bon vivre et où tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ne sommes-nous pas vraiment chanceux ? Ici, à Maurice, ne sommes-nous pas vraiment gâtés ?Tu parles ! Plus sérieusement et nettement moins naïvement, faisons le point sur la situation de Maurice après 50 ans de gouvernement par des politiciens hindous chez qui le pouvoir, ou même enn boutt de celui-ci, est beaucoup plus important que la promotion des intérêts supérieurs du pays.Faisons rapidement le point sur leur bilan…

Lire la suite

ÉLECTIONS GÉNÉRALES : RENFORÇONS LE RÔLE DES FEMMES DANS NOTRE DÉMOCRATIE !

Nous sommes maintenant à peu près fixés : sauf circonstances exceptionnelles, des élections générales auront lieu à Maurice et à Rodrigues avant la fin de l’année en cours. Bien davantage qu’aux échéances précédentes, notre pays se trouve à la croisée des chemins : soit nous remettons au pouvoir des politiciens qui nous ont montré ce dont ils sont capables – et incapables – de faire en se servant de nous, soit nous arrivons à provoquer une rupture, et imprimer une direction résolument nouvelle et digne de nos attentes pour assurer la gestion sérieuse et efficace – on a envie de dire : enfin ! – de notre vie politique et de notre développement.

Lire la suite

LA GESTION DE LA POLITIQUE TOURISTIQUE DE MAURICE POUR LES NULS

Nous nous en souvenons… L’île Maurice a été un vrai paradis : accueillant, authentique, spontané et agréable. Jusqu’à la fin des années 1960. Les quelques étrangers qui arrivaient alors jusqu’à Maurice, une île où vivaient un peu plus de 600 000 habitants, effectuaient ce que l’on appelle un « voyage », soit un séjour où ils apprenaient à véritablement découvrir le pays, avec ses communautés, ses cultures, son folklore, ses paysages, ses plages propres, ainsi qu’une dimension de l’île disparue à tout jamais : l’espace !!! Mais le baby boom d’après-guerre et le « overcrowded barracoon » de V.S. Naipaul pointait déjà à l’horizon…

Lire la suite

LA CONSTITUTION DE MAURICE ET SES GRAVES LIMITATIONS

La constitution d’un pays est appelée sa loi fondamentale. Son importance est capitale pour la direction qu’elle imprime à un peuple, car c’est elle qui comporte les éléments politique, institutionnel, social et électoral dont dépend la marche de la démocratie dans ce même pays. Droits et libertés du peuple, fonctionnement de l’Assemblée nationale, des ministères, de la justice, de la police, de l’administration, circonscriptions électorales, mode de scrutin et organisation des élections, à peu près toute la structure institutionnelle du pays s’y trouve. Cette loi fondamentale a une profonde incidence sur la vie des citoyens, et l’on ne peut généralement juger de sa pertinence qu’après plusieurs décennies.

Lire la suite

LES BLOCAGES PERSISTANTS DE LA VIE POLITIQUE À MAURICE

Nous traitons cette semaine de l’archaïsme de la vie politique à Maurice, de ses causes et de ses conséquences néfastes pour le développement surtout moral, intellectuel et économique de la communauté dans son ensemble.
Commençons, si vous voulez bien, par délaisser pour une fois ce que nous voyons de la vie politique du pays tous les jours autour de nous, et tentons de voir ce qui peut se trouver derrière, en examinant le contexte et les événements courants sous l’angle culturel de notre vie communautaire.

Lire la suite

NOS RICHESSES DE LA MER EN DANGER ! LE CARNAGE DU THON DANS L’OCÉAN INDIEN…

Dans notre chronique de cette semaine, nous vous présentons un documentaire d’un extrême intérêt sur le pillage du thon albacore (thon jaune) dans l’océan Indien et la pollution de ses eaux, qui semble n’avoir été vu que par un infime nombre de Mauriciens, alors qu’il devrait intéresser tous ceux d’entre nous pour qui la sauvegarde de notre écologie marine et de nos ressources en poisson est une nécessité.

Lire la suite

LETTRE OUVERTE À SA SEIGNEURIE LE CHEF JUGE EDDY BALANCY, À LA COUR SUPRÊME

LETTRE OUVERTE À SA SEIGNEURIE LE CHEF JUGE EDDY BALANCY – Votre Seigneurie, tout comme la communauté entière, tant à Maurice qu’à l’étranger, j’ai éprouvé beaucoup de plaisir et me suis senti honoré à l’annonce de votre titularisation en capacité de Chef Juge à la Cour suprême et gardien du pouvoir judiciaire de notre pays pour les 13 prochains mois. En écoutant les propos que vous avez tenus dans les médias depuis votre titularisation, j’ai été conquis, comme beaucoup d’autres citoyens, par votre enthousiasme, votre simplicité et votre perception claire des tâches que vous allez entreprendre et des changements que vous vous proposez de faire intervenir dans le fonctionnement du judiciaire à Maurice.

Lire la suite

LE SCANDALEUX FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES À MAURICE

Voici venir le temps des élections… Voici venir le temps du financement des élections… Voici venir le scandale du financement des partis politiques par le « secteur privé » Voici donc venir le temps du laxisme moral et de la négation de la démocratie à Maurice ! À la tête d’une des principales institutions du secteur privé de Maurice pendant près de trente ans, nous avons vu défiler beaucoup de choses en termes de relations entre le public et le privé.

Lire la suite

‘MA BANQUE À MOI’ ET SES UTOPIES…

C’était en 1975. L’année précédente avait été celle du boom sucrier, provoqué par le premier choc pétrolier d’octobre 1973, et les prix du sucre avaient flambé. Et malgré le contrat et le quota qui nous liaient à la CEE à l’époque, les quantités de sucre supplémentaires disponibles à la vente libre qui avaient été écoulées avaient amené une augmentation sensible des recettes du pays en exportations totales de sucre.

Lire la suite

POUR LES CATHOLIQUES, LES TEMPS SONT DURS…

La religion possède la Vérité absolue… Les politiciens ont toujours raison… Les journalistes n’ont jamais tort… 
Tout cela est merveilleux, n’est-ce pas ? Comme le Candide de Voltaire l’affirmait, « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ». Il n’y a qu’à « cultiver son jardin ».
Nous nous sommes souvent demandé, quitte à projeter une image d’extrême condescendance de nous-même, s’il serait judicieux de stimuler le débat intellectuel à Maurice et de tenter de sensibiliser ceux de nos concitoyens qui seraient perméables à l’idée d’un développement de leur sens critique et de l’acquisition d’une autonomie intellectuelle.

Lire la suite
Chargement

Abonnez-vous à ce site par e-mail

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail :

Articles récents

Commentaires récents

Catégories

Statistiques du blog

  • 55 487 visites